Home / La paroisse

La paroisse

QUAND NOUS CHERCHONS UN SENS À LA VIE

(Extrait du livre de Sœur Denise Lamarche, C.N.D., intitulé : « À l’écoute de Marguerite Bourgeoys »)

 

Au cours des siècles, des femmes et des hommes se sont levés en véritable témoins d’une quête de sens à la vie. Se reconnaissant filles ou fils du Père, ils ont cherché à répondre à son appel à la manière de Jésus. Parmi elles et eux Marguerite Bourgeoys, une fille de France née à Troyes, un Vendredi saint, 17 avril de l’an 1620.

 

Durant toute sa vie, qu’elle allait définitivement remettre à Dieu le 12 janvier 1700, Marguerite a cherché à connaître le projet de Dieu sur elle et à faire sa volonté, accomplissant ainsi la mission qui lui était confiée. Dans le récit de sa vocation, elle avouera : « Je me suis donnée à Dieu en 1640 ».

 

Ce don d’elle-même pour le service de Dieu allait la conduire, en 1653, à Ville-Marie où elle fonderait la première école et où elle s’adonnerait à toutes sortes d’œuvres nécessaires à la construction d’un pays, à la naissance de l’Église en Nouvelle-France et à la fondation d’une congrégation religieuse qui, en plein monde, honorerait la vie de Marie. Tout cela, Marguerite Bourgeoys l’accomplissait en cherchant et en faisant la volonté de Dieu. C’était là le sens qu’elle accordait à sa vie.

 

Aux divers âges de notre propre vie, il nous est bon d’entrer en dialogue avec cette femme dont l’Église a reconnu la sainteté, le 31 octobre 1982.

 

« Il est vrai que tout ce que j’ai toujours le plus désiré,

et que je souhaite encore le plus ardemment,

c’est que le grand précepte de l’amour

de Dieu par-dessus toutes choses et du prochain comme soi-même

soit gravé dans tous les cœurs. »

Marguerite Bourgeoys

 

 

 

Nous sommes une Eglise Verte!

Eglise Verte